Chez ALSBOM nous avons développé une solution de maintenance biologique formulée à base de bactéries capables de digérer le tartre et d’en empêcher la formation. Injectée dans vos canalisations, cette solution agit de façon curative et préventive afin de garantir la remise à blanc de votre réseau d’évacuation et son entretien sur le long terme. Mais concrètement, comment cela fonctionne-t-il ?

Des bactéries variées pour une efficacité prouvée

Issues de souches multiples, les bactéries qui constituent notre solution de maintenance biologique ont été sélectionnées par nos ingénieurs experts dans le respect du cahier des charges des traitements des canalisations eaux vannes/eaux usées. Ces souches ont été élevées dans le but de digérer le tartre sous toutes ses formes.

Ainsi, une fois mises en place, ces bactéries vont se déployer sur la couche de tarte enrobant la canalisation. Elles vont digérer cette couche, la transformant en H2O et en CO2. Vivantes, elles vont se reproduire et ainsi accroître le nombre d’ «ouvrières ». En fin de vie, les bactéries se transforment à leur tour en eau et en gaz carbonique. Du fait de leur déploiement, elles vont travailler depuis les couches les plus récentes vers les couches les plus anciennes, évitant ainsi le décrochage de blocs de tartre pouvant créer des obstacles au bon écoulement. Ces blocs (langues de boeuf), peuvent tomber de plusieurs dizaines de mètres, faisant éclater le coude en fonte situé au bas de la colonne.

Au fil de leur action, nos bactéries créent un biofilm qui tapissent les parois des canalisations eaux vannes /eaux usées. Ce biofilm permettra ensuite de protéger vos canalisations de la réformation de tartre rendant les parois de votre tuyauterie impossible à accrocher.

Des bactéries respectueuse de l’Homme et de l’environnement

Totalement biodégradables, nos bactéries constituent une solution viable et éco-responsable pour le traitement du tartre dans vos canalisations. Leur mise en oeuvre permet une avancée significative vers les normes ISO 14001 et HQE conformément aux évolutions requises par le Grenelle de l’Environnement.